Thématique 
École 
Formation 
Date
10 mars 2015

Gaétan est entré à l’ESIEA après un Bac STI2D. Il raconte son parcours de passionné d’informatique, aujourd’hui brillant élève ingénieur en 2e année du cycle ingénieur.

Gaétan est étudiant en 2e année du Cycle Ingénieur à l’ESIEA, sur le campus de Laval. Passionné d’informatique, il s’est d’abord orienté vers un bac STI2D pour découvrir l’électronique dès ses années de Première et de Terminale, car il trouvait que c’était le meilleur moyen d’approcher l’informatique.

D’abord un peu intimidé par le label « grande école d’ingénieurs », Gaétan a pourtant tenté sa chance en passant le concours pour intégrer l’ESIEA, son objectif premier étant de faire de la sécurité informatique.

Avec l'ESIEA je me laissais le choix de découvrir différentes disciplines. Si la sécurité informatique ne m'avait pas autant plu, j’avais aussi l’opportunité de m’épanouir dans les autres domaines de recherche, en réalité virtuelle par exemple…
Gaëtan

Une première année de prépa intégrée… studieuse !

Gaetan_STI2D_2Gaétan a participé au séminaire de pré-rentrée organisé pour les étudiants de STI2D, qui a pour objectif d’acquérir les bonnes méthodes de travail pour suivre les matières scientifiques clés, les mathématiques et la physique. Ce séminaire a permis de rassurer le jeune homme, qui avait des difficultés en mathématiques, et les ateliers de soutien qui se déroulent tout au long du premier semestre lui ont montré que rien n’est insurmontable avec du travail et de la motivation.

Durant les premiers mois de sa 1re année, Gaétan s’en est très bien sorti en électronique et informatique avec une moyenne de 18/20. Ces matières lui plaisant particulièrement, il s’y était investi à fond et avait fait l’impasse sur le reste.

C’est en s’apercevant que ses notes en maths ne décollaient pas que Gaétan a décidé de « mettre les bouchées doubles » au second semestre : il affirme aujourd’hui qu’en 2e année il n’avait plus de retard et aucune difficulté à suivre.

 

L’accompagnement spécifique des terminales STI2D offre la possibilité de combler ses lacunes, de mieux appréhender les techniques de travail et d’aborder le début de l’année sous les meilleurs auspices.
Gaëtan

S’appuyer sur ses acquis pour encore mieux réussir

Arriver d’une Terminale STI2D à l’ESIEA n’est pas un obstacle à la réussite de sa scolarité, bien au contraire. Si des efforts sont à fournir en mathématiques ou en physique, l’avance accumulée en électronique est très significative. « Le fait d’avoir déjà travaillé sur des projets, en groupe, et sur la durée, constitue un avantage considérable par rapport au reste de la classe, novice dans ce domaine. » Le programme de Terminale prévoit en effet des projets à mener en électronique et à soutenir devant un jury.

« C’est de ce fait très rassurant d’avoir déjà une expérience dans ce genre d’exercice » déclare-t-il. « On s’entraide, on n’a pas moins de chances de réussir que les S, c’est la motivation et l’investissement qui font que l’on apprend et que l’on avance ».

La meilleure illustration de ces propos est le brillant parcours de Gaétan à l’ESIEA : plusieurs fois major de promo, il a aussi participé à des challenges reconnus, dont Imagine Cup organisé par Microsoft, et au salon international Laval Virtual, dans le cadre duquel il a présenté l’un de ses projets scientifiques et techniques (FL’EYES)…

« A la base, c’est l’informatique qui me plaisait : je suis entré à l’ESIEA pour faire de l’informatique par le biais de l’électronique. Et 4 ans après, c’est la filière Systèmes Embarqués que j’ai choisie comme spécialisation, ce qui me permet d’allier mes deux passions ! »

Gaétan, avec trois autres camarades de promo, est finaliste d’Imagine Cup. Ils devront défendre leur projet Stimulus (plateforme de stimulations multi-sensorielles à destination du grand public) devant un jury et nous leur souhaitons pleine réussite dans cette aventure.