Thématique 
Recherche 
Date
19 septembre 2014

Après une année en double diplôme à Grenoble Ecole de Management, Emmanuelle Claeys termine sa dernière année à l’ESIEA, et proposera un projet ambitieux de serious game entreprise dans le cadre des Projets Scientifiques et Techniques de l’école.

Une double casquette d’ingénieur ESIEA et de manager

Panneaux solairesAprès un parcours d’étudiante à l’ESIEA marqué, notamment, par son implication dans des projets de Recherche, Emmanuelle Claeys a saisi l’opportunité de préparer un double diplôme en management grâce au partenariat avec GEM. Elle a donc suivi, à partir de septembre 2013, le Mastère Spécialisé en Management et Marketing de l’Énergie de GEM, en alternance. Son contrat de professionnalisation l’a amenée à travailler au CEA(Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives) à Grenoble.

 

 

 

 

Approfondir ma connaissance du secteur de l’énergie, et donner une vraie dimension managériale à mon profil d’ingénieur ESIEA étaient dans mes projets depuis un moment. Au CEA, j’ai principalement travaillé sur des études de stratégie, pour des projets de R&D qui n’étaient pas encore en développement industriel. Et plus particulièrement sur trois projets qui ont mobilisé mes connaissances d'Esiearque : une analyse de composants automobiles (systèmes embarqués), le développement d'un algorithme pour l'étude des performances énergétiques d'un bâtiment, et une étude des attentes des clients en termes de sécurité des données dans le smart grid (réseaux de distribution d'électricité intelligents). La problématique de la sécurité des smart grids / smart homes est très actuelle, avec l'essor des objets connectés : il y a encore, par exemple, très peu d'informations juridiques sur les données qui y transitent.
Emmanuelle Claeyes - étudiante en Double Diplôme ESIEA

Un projet de serious game, né en entreprise et développé à l’ESIEA

Emmanuelle MS GEMLa double formation d’Emmanuelle l’a spontanément conduite à travailler sur un projet de serious game, à l’origine adressé aux chercheurs du CEA. « La plupart des chercheurs sont amenés à piloter des projets, en recherche et développement puis dans leur phase d’industrialisation, mais ils n’ont pas toujours le réflexe d’utiliser les techniques de management et de marketing de projet.

Le jeu pédagogique sur lequel j’ai travaillé a vocation de servir d’outil de formation, pour apprendre à composer des équipes en mobilisant les bonnes compétences, réaliser des arbitrages marketing et budgétaires, développer son relationnel et son sens commercial, stimuler et pousser son équipe vers le haut..

Emmanuelle a développé le concept de ce serious game en stage au CEA, et doit désormais le développer et le mettre en place pour le pôle universitaire de Paris-Saclay en partenariat avec l’INSTN (école de l’énergie atomique).

De retour à l’ESIEA pour finaliser son parcours académique de 5ème année, elle va en profiter pour suivre avec l’équipe pédagogique un groupe d’étudiants ingénieurs de l’ESIEA qui développera son idée de jeu et l’adaptera en fonction des attentes et des besoins des écoles partenaires. Un projet ambitieux, qui permettra aux étudiants sélectionnés d’être en contact direct avec les membres de l’université Paris-Saclay et de bénéficier du réseau d’innovation des entreprises qui y sont associées.