recherche esiea insh
 

Expertise

Les travaux du laboratoire « Interactions Numériques Santé Handicap » (INSH) s’appuient sur des compétences technologiques variées (réalité virtuelle et/ou augmentée, robotique, objets communicants, systèmes de l’information et systèmes embarqués), sur une expertise dans les technologies pour la Santé et le Handicap, ainsi que sur un réseau de collaborations pluridisciplinaires.  Le laboratoire INSH est dirigé par Evelyne Klinger, spécialiste des thérapies assistées par réalité virtuelle.

 Thèmes de recherche

Les travaux du laboratoire INSH se placent dans le contexte du vieillissement, des lésions cérébrales, des déficiences sensorielles, des troubles du développement, ayant pour conséquences des atteintes au niveau cognitif, sensoriel ou moteur ainsi qu’une perte d’autonomie. L’intérêt des environnements virtuels, des outils connectés, des systèmes embarqués est montré par diverses études scientifiques et est d’autant plus important que les moyens actuels mis à disposition pour la réadaptation et le retour aux activités de vie quotidienne et au domicile sont insuffisants.

Cette démarche de recherche est menée dans une approche pluridisciplinaire cohérente s’appuyant sur un réseau de partenaires locaux, nationaux et internationaux. L’ESIEA est ainsi membre associé de l’Institut Fédératif de Recherche sur le Handicap (IFRH), Evelyne Klinger y étant responsable d’un de ses programmes transversaux, le programme Handicap et Réalité Virtuelle.

Cette démarche de recherche permet aux élèves issus d’une réorientation PACES de continuer à travailler sur des problématiques de santé, et elle s’accompagne également de la mise en place d’une formation Numérique et Santé (NUMSAN) pour les étudiants de 5ème année de l’ESIEA.

Les thèmes de recherche de l’Axe INSH que nous explorons sont les suivants :

1. Conception de méthodes et d’outils pour :

  • la prise en charge des incapacités
  • la mesure de l’activité humaine
  • la simulation en santé

2. Intégration des technologies numériques pour le développement :

  • d’outils thérapeutiques / éducatifs / informatifs
  • d’interfaces sensorielles / motrices
  • de dispositifs de mesure

3. Prise en considération d’un usage :

  • du Centre de soins au domicile
  • de l’enfant à la personne âgée

4. Validation des approches :

  • par des tests in situ
  • extraction d’indicateurs et constitution de profils
  • évaluation de l’efficacité des interventions
  • étude du transfert des capacités en vie réelle

Afin de mettre en œuvre cette dynamique de recherche, nous nous appuyons sur les actions suivantes :

Thèses

  • Apport de la réalité virtuelle dans l’évaluation de la cognition en cas de commotion cérébrale – Doctorante : Yasaman Mofid – Directeurs de thèse : Evelyne Klinger, ESIEA et Philippe DECQ, LBM-ENSAM – Démarrage en septembre 2014

Projets de recherche « du besoin à l’outil »

  • Etudes exploratoires (pratiques existantes, acceptabilité)
  • Projets de recherche industrielle (type ANR TecSan)
  • Projets Hospitaliers de Recherche Clinique (PHRC)
  • Prestations directes (partenariats industriels)
  • Valorisation (transfert)

Projets étudiants

  • Espoirs Recherche et Innovation
  • Projets scientifiques et techniques

Écoutez l’interview d’Évelyne Klinger sur la radio Vivre FM à propos de l’utilisation de la réalité virtuelle pour les personnes fragilisées ou en situation de handicap