Type de projet 
Projet Scientifique et Technique
Date
18 septembre 2014

« Bee-Oh » est un simulateur interactif qui vous met « dans la peau » d’une abeille et vous permet de butiner un champ virtuel plus vrai que nature !

Cette application de réalité virtuelle multiutilisateur, propose trois points de vue différents sur l’environnement des abeilles et la biodiversité.

 

L’ESIEA présente à l’Assemblée Nationale le 1er outil de réalité virtuelle au service de la biodiversité

Bee-OHSous le regard attentif de Franck Crison leur enseignant-chercheur, et devant une assemblée composée de plus de 150 parlementaires, élus locaux, responsables agricoles et apicoles, Naëm, Yoann et Aurélien, trois étudiants de l’ESIEA ont présenté leur projet de 4ème année. Fruit d’un travail exemplaire entre élèves et enseignants-chercheurs en Réalité Virtuelle du laboratoire INSH, Bee-OH est un outil interactif de sensibilisation aux problématiques rencontrées par les abeilles.

Les médias s’en font l’écho depuis plusieurs années. Les abeilles sont régulièrement menacées et connaissent une surmortalité dont les conséquences vont bien au-delà de l’éventuelle disparition du miel sur nos tartines… Ces insectes pollinisateurs sont aussi essentiels à notre agriculture qu’à notre économie. Sans les abeilles, c’est la disparition des fruits et légumes et aussi une diminution des rendements de certaines grandes cultures (colza et tournesol en tête) qui sont à craindre.

L’abeille, indicateur et agent fragilisé du maintien de la biodiversité

Franck Crison - Enseignant chercheur à l'ESIEALes abeilles sont de très bons indicateurs de l’état de notre biodiversité. Il est important d’agir pour la préserver et la promouvoir. Fort de ce constat et grâce aux conseils du « Réseau Biodiversité pour les Abeilles » les étudiants ingénieurs de l’ESIEA ont mis leur savoir-faire en réalité virtuelle au service d’un outil inédit contribuant à la sensibilisation des pouvoirs publics et des particuliers à cet enjeu.

« Bee-OH » est un simulateur interactif qui vous met « dans la peau » d’une abeille et vous permet de butiner un champ virtuel plus vrai que nature. L’application met en scène des paysages ruraux. En intégrant les paramètres de l’agriculture, cet outil ludique et pédagogique permet de s’immerger totalement dans l’environnement d’une abeille. Pour cela, de nombreux éléments de l’univers apicole ont été modélisés : ruches, jachères apicoles et plusieurs types de fleurs (trèfle hybride, sainfoin, mélilot blanc, phacélie) ont été conçus en 3D.

 

« Bee-OH » le 1er « Serious Game » consacré aux abeilles

Projet Bee-OHL’idée de cet outil virtuel est d’agir sur la perception virtuelle du monde en mettant l’utilisateur à la place d’une abeille : voir ce qu’elle voit et ressentir les efforts « physiques » à fournir pour se nourrir. Au commencement, l’utilisateur se retrouve face à un champ. Celui-ci va se déplacer d’une manière intuitive en battant des ailes pour trouver de la nourriture. L’objectif est de butiner les plantes les plus pollinifères afin d’avoir une alimentation équilibrée.

Au fur et à mesure de son évolution dans l’application, l’utilisateur prend conscience des problèmes rencontrés quotidiennement par les abeilles. L’environnement de la ruche est pauvre en biodiversité, l’abeille n’a pas assez d’énergie pour rentrer à la ruche et se retrouve très affaiblie. Pour changer les paramètres de l’environnement, la gestion de l’exploitation agricole peut être modifiée par différentes actions : variétés des productions, mise en place de jachères apicoles… Les conséquences des initiatives de l’agriculteur pour favoriser la biodiversité sont visibles en temps réel. L’utilisateur ressent « de l’intérieur » l’abondance de fleurs riches en pollen et en nectar en trouvant plus facilement une alimentation équilibrée.

Avec cet outil, l’impact des politiques environnementales en faveur de la biodiversité est immédiatement perceptible. « Avec Bee-OH, les élus, les décideurs et les agriculteurs vont pouvoir se rendre compte de l’impact des initiatives en faveur de la biodiversité » commente Franck Crison, Enseignant-chercheur au Laboratoire de Réalité Virtuelle de l’ESIEA. Simple et ludique, Bee-OH s’inscrit dans l’esprit du Grenelle de l’Environnement et de l’année internationale de la Biodiversité.

L’intérêt que suscite ce projet -déjà présenté lors du Salon International de la Réalité Virtuelle de Laval– est une bonne illustration du vaste champ d’application des nouvelles technologies.

Il démontre également que les étudiants et futurs ingénieurs de l’ESIEA apprécient aussi de mettre leurs compétences et leur enthousiasme au service de problématiques très diversifiées, privilégiant l’intérêt général sur les applications industrielles et commerciales.