Thématique 
Admissions 
Date
23 juin 2017

Depuis le 27 juin et jusqu’au 25 août, grâce à la procédure complémentaire, les bacheliers déçus d’APB pourront formuler de nouveaux vœux. Ils pourront ainsi postuler auprès des établissements qui ont encore de la place disponible.

Comment s’inscrire à l’ESIEA via la procédure complémentaire ?

Avec la procédure complémentaire APB il n'est pas trop tard pour rejoindre l'ESIEALa procédure complémentaire est ouverte à tous, même aux candidats qui n’étaient pas inscrits sur le portail APB. Vous ne pouvez cependant pas postuler pour une formation qui vous avait été refusée lors de la procédure classique.

Si vous aviez déjà un dossier sur le portail Admission Post Bac, vous devez simplement le compléter avec vos résultats du Bac. Si vous n’étiez pas inscrit, vous devez ouvrir un dossier et remplir toutes les informations nécessaires (notes et appréciations de la 1ère à la terminale notamment).

Vous pourrez alors formuler 12 vœux. Seuls les établissements qui ont des places vacantes participent à la procédure complémentaire. Si vous postulez à l’ESIEA, vous serez averti de votre admission dans la formation demandée. Si vous décidez de la refuser, vous devrez nous avertir et attendre une nouvelle proposition ou formuler d’autres vœux.

Si vous répondez «oui mais» ou «oui définitif» en procédure complémentaire, vous serez automatiquement démissionné de la procédure normale.

Une dizaine de places disponibles à l’ESIEA

Une fois que vous aurez été noté « admissible » sur APB en procédure complémentaire, la sélection s’effectuera sur dossier et/ou entretien pour rejoindre l’ESIEA.

N’oubliez pas de soigner votre dossier et vos arguments de motivation. Renseignez-vous sur l’ESIEA et mettez tous vos atouts en valeur (recommandation d’un professeur, bon niveau d’anglais etc).  Soyez prêt à expliquer pourquoi avoir choisi notre école et à prouver que vous avez une vision assez claire de votre projet à moyen terme. L’ESIEA propose une dizaine de places réservées à des candidats motivés à s’investir 5 ans dans un cursus d’ingénieurs.