Thématique 
International 
Date
31 octobre 2018

Grâce au programme « Espoir Recherche et Innovation », François PLUMERAULT, étudiant en 3e année, bénéficie de conditions idéales pour contribuer à la recherche scientifique de l’école. À l’initiative d’une nouvelle technique de hooking, il a pu présenter ses travaux dans une des plus grandes conférences cyber mondiale.

Une opportunité unique

François, étudiant sur le campus de Laval, fait partie du programme « Espoir Recherche et Innovation », un dispositif unique en France.

Il permet aux étudiants de l’ESIEA qui souhaitent aller un peu plus loin que ce qui leur est proposé en cours traditionnels de réaliser des projets de recherche sur-mesure. Ce dispositif s’adresse aux étudiants motivés, talentueux et ayant une forte envie de contribuer à écrire l’avenir, au travers de la recherche.

C’est dans ce cadre que Baptiste DAVID, Ingénieur diplômé de l’ESIEA et doctorant au sein du laboratoire (C+V)^O (Cryptologie et Virologie Opérationnelle), encadrant les travaux de recherche de François, lui a confié de nouvelles missions pour l’initier à la sécurité informatique.

Grâce au parcours « Espoir Recherche et Innovation », François peut s’épanouir dans un domaine qui l’intéresse au sein d’un laboratoire de référence en terme de Cybersécurité et au plus proche de l’équipe de chercheurs.

Je code régulièrement sur mon temps libre et certains des éléments nécessaires au fonctionnement de mes projets étaient difficiles à trouver sur internet alors je suis allé au labo de recherche pour avoir des réponses et c’est comme ça que j’ai fini par intégrer le parcours Espoir Recherche et Innovation.
François

 

Dès ses débuts, François qui aime réaliser ses idées par lui-même, met en place une nouvelle technique de « hook ». Alors qu’il cherche à prendre le contrôle de certaines fonctionnalités au sein d’un logiciel, il ne trouve, dans l’ensemble des techniques existantes, aucune qui ne lui convienne suffisamment. Il décide alors de créer sa propre technique. Partant de l’existant, il modifie une ancienne méthode pour en maximiser ses avantages et en réduire ses inconvénients. Avec un regard neuf sur ces anciennes méthodes, un esprit de création affuté, un certain talent pour les technologies complexes (telle que le langage assembleur), il parvient, au final, à forger sa propre technique.

Comme tout étudiant Espoir Recherche, François a dû rédiger une publication sur son travail et compte tenu de la qualité de celui-ci, Baptiste DAVID lui a proposé d’aller présenter ses résultats, en Inde, au sein de la conférence c0c0n XI. Une expérience unique, puisque cette conférence en Cybersécurité est une des plus grandes conférences du continent asiatique et a rassemblé plus de 2000 visiteurs, 120 speakers venus d’un peu partout dans le monde (Russie, France, Etats-Unis, Arabie Saoudite…).

 

C’était la première fois que je quittais l’Europe, j’avais un peu d’appréhension car j’avais peur qu’on ne comprenne pas mon accent anglais. Mais ça s’est très bien déroulé et plusieurs personnes sont venues me poser des questions après la présentation ce qui m’a fait plaisir car c’était le signe que ça les avait intéressés. En plus, certains étudiants de l'école étaient enthousiastes pour moi et ont suivi mon aventure pendant mon séjour là-bas.
François

Une belle histoire de transmission, puisque quelques années auparavant, c’est Baptiste DAVID, alors étudiant en 2e année qui était à la place de François. Alors en parcours « Espoir-Recherche» au laboratoire CVO, sous la direction d’Éric FILIOL, Baptiste allait lui aussi présenter ses travaux dans une conférence…en inde !