Thématique 
École 
Date
30 juin 2014

L’ESIEA participait cette année encore à la Nuit du Hack du 28 au 29 juin au Centre de Convention de l’Hotel New York, à Disneyland Paris. Les étudiants en sécurité informatique et l’association DTRE y animeront deux stands, avec plusieurs ateliers.

nuit du hack 2014Initiée en 2003 par l’équipe Hackerz Voice, et inspirée par la célèbre conférence DEF CON, la Nuit du Hack accueille des conférences et des workshops sur divers thèmes de la sécurité informatique, puis un concours par équipe (CTF).

L’ESIEA participe cette année encore à cet événement majeur lié à la sécurité informatique, au sens large, grâce à deux stands : celui de l’école (et du laboratoire CVO en sécurité informatique), et celui de l’association robotique de l’établissement de Paris, la DTRE.

Les enseignants-chercheurs et étudiants en sécurité informatique de l’ESIEA animeront un stand sur lequel deux activités inédites vont être proposées au public :

  • un stand Alcasar pour apprendre à configurer et utiliser un portail captif libre
  • un concours de hack sur Uhuru-mobile (10 téléphones à hacker) avec des lots à gagner.

Retrouvez le stand de l’association robotique de l’ESIEA

Cette année encore l’association DTRE sera présente à la NDH. Au programme,  plusieurs ateliers afin de permettre aux visiteurs d’en apprendre plus sur la robotique et l’électronique, le tout en s’amusant, et ce quel que soit leur niveau. La DTRE aura donc un stand toute la nuit dans le « Village Hardware », sur lequel elle organisera quatre ateliers :

  • NFC Locksmith : les visiteurs seront invités à hacker une porte automatisée dont l’ouverture est commandée par un lecteur NFC et une carte Arduino à l’aide d’un smartphone. Le but de cette animation est de mettre en lumière la faible sécurité du protocole NFC
  • Le Fabuleux voyage d’un ferrofluide : durant cet atelier très visuel, les visiteurs sont amenés à découvrir les étonnantes propriétés magnétiques des ferrofluides. Des champs magnétiques doivent être correctement orientés afin de faire voyager une petite quantité de liquide d’un bout à l’autre du parcours
  • Meet the VibroDroid : les visiteurs pourront construire un petit robot insecte qui se déplace, vibre et se déplace vers la lumière. Les participants devront d’abord assembler le robot qui est basé sur une carte Arduino Trinket, puis ils devront ensuite le programmer
  • Arduino de A à Z : les visiteurs vont participer au processus d’assemblage d’une carte Arduino du début à la fin.  La carte est basée sur microntrolleur ATmega 328P, divers autres composants viennent ensuite se greffer dessus, comme un régulateur de tension ou un convertisseur USB-UART. C’est une excellente occasion de s’initier à la soudure et d’apprendre les bases de l’électronique.