Thématique 
École 
Recherche 
Date
16 mars 2015

Dans le cadre des conférences-débats organisées par ses anciens élèves, l’ESIEA accueillera le lundi 23 mars dans ses locaux parisiens, Henri Verdier, directeur d’Etalab, le service du Premier ministre chargé de l’ouverture des données publiques.

Le Club ESIEA-IN’TECH INFO organise une conférence-débat le 23 mars prochain à 19h00 dans les locaux parisiens de l’ESIEA. Animée par Henri Verdier, directeur d’Etalab dont la mission concerne l’ouverture et le partage des données publiques, cette conférence abordera les thèmes de l’Open Data, de l’Open Democracy, des Data Sciences et de la transformation numérique de l’État.

Henri Verdier, entrepreneur et spécialiste du numérique français, dirige depuis janvier 2013 Etalab, le service du premier ministre chargé de l’ouverture des données publiques. Membre de la Commission de réflexion et de propositions sur le droit et les libertés à l’âge numérique. Il est également, depuis septembre 2014, Administrateur Général des Données au sein du Secrétariat Général pour la Modernisation de l’Action Publique (SMAGP).

Data révolution, Open Data : quels enjeux ?

En 2020, et selon une analogie d’usage, la quantité de données produites dans le monde égalera la quantité d’étoiles dans l’univers connu. Doublant chaque année, cette masse d’information brute est de fait produite essentiellement par les utilisateurs des nouvelles technologies (internet, smartphones, objets connectés, systèmes embarqués). L’ouverture et la bonne utilisation d’une partie de ces données est au centre d’enjeux tout à la fois économiques et sociaux de la plus grande importance.

L’Open Data laisse ainsi entrevoir de nouvelles opportunités dans de multiples domaines dont le domaine public (santé, prévention, gestion intelligente des espaces publics, pratiques démocratiques, etc.) tout en conduisant à repenser les relations entre utilisateurs et producteurs d’information.

Quant aux masses de données produites et détenues par l’État et ses administrations, elles appellent de nouveaux engagements qui ne se résument pas à la seule ouverture des données disponibles. Judicieusement exploitées, ces données qui appartiennent à tous, doivent permettre, grâce à de nouveaux outils, de mieux définir les politiques publiques mais aussi d’en améliorer le pilotage et l’efficacité.

À l’heure où les principaux opérateurs Internet que sont les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) sont devenus en vingt ans les quatre superpuissances de la nouvelle économie, quelles stratégies devront adopter les entreprises et avec quels outils ? Quelles seront les utilisations du potentiel latent des données publiques ? Qu’attendre du développement des Data Sciences ?

Un défi technique et citoyen pour les futurs ingénieurs

Une quantité de questions se posent quant à l’usage des données massives : des questions techniques concernant leur format, leur interopérabilité, leur exploitation et circulation, mais aussi des questions relatives à leur sécurisation et au respect des droits individuels. Aussi, entre enjeux techniques, citoyens et économiques, l’Open Data concerne les ingénieurs de demain à plus d’un titre. Les grands chantiers qui lui sont liés exigent un haut niveau technico-scientifique, tout autant qu’ils appellent à une bonne connaissance du contexte humain dans lequel ils se déploient.

En organisant cette rencontre-débat, l’ESIEA, acteur incontournable des nouvelles technologies de l’information invite chacun à mesurer pleinement les enjeux de cette nouvelle étape dans la révolution numérique.

 

Infos Pratiques

Open Data, Open Democracy, DataSciences et la transformation numérique de l’État

Le lundi 23 mars 2015 à 19h00

Inscription en ligne ouverte jusqu’au 23 mars 2015 : http://club.esiea.fr/

Club ESIEA IN’TECH INFO – 9 rue Vésale – 75005 PARIS (M° Gobelins)