Thématique 
Actualités 
Date
23 novembre 2017

L’ESIEA participe depuis 3 ans au Trophée Excellencia qui permet à une jeune étudiante de se voir offrir par l’école l’intégralité de ses frais de scolarité. Si ce concours récompense une future femme leader du monde numérique, alors la victoire de Catarina est une évidence !

Catarina, du Portugal à l’ESIEA

Catarina De Faria Cristas est née à Lisbonne le 19 août 1997, puis a déménagé sur Porto. Sa mère, soucieuse de l’avenir de ses enfants, a toujours désiré partir pour la France et n’a cessé de préparer Catarina à cela, lui préconisant d’apprendre le français. Mais ce n’est que lors de l’annonce du départ pour Toulon que Catarina a pris la pleine mesure de ce que lui disait sa maman, n’ayant pas du tout suivi ses conseils !

Son parcours, ses défis

Catarina est la nouvelle lauréate du Trophée Excellencia 2017, l'ESIEA lui offre sa scolarité et lui permet de poursuivre sa passion : la Cybersécurité

Aînée d’une fratrie de 3 enfants, Catarina arrive alors en France pour sa rentrée en 6ème : nouveau pays, nouvelle langue, nouveau défi pour cette « petite portugaise », du surnom que lui avait donné ses professeurs. Pour s’en défaire, Catarina décide de briller à l’école et de se distinguer, non plus par ses origines mais par son excellence. Cela a forgé son caractère. Élève déjà brillante au Portugal, à son arrivée en France, elle ne comprenait même pas les questions  qu’on lui posait à l’école. L’adaptation n’a donc pas été évidente au début. Pour accélérer son intégration, elle a enchaîné dictées sur dictées en rentrant de l’école, en plus de ses devoirs, pour apprendre rapidement la langue de son pays d’adoption. « Lorsque j’ai commencé à apprendre le français, ma gorge était sèche, il y avait trop de RRR ! » C’est une anecdote désormais drôle de son apprentissage linguistique.

C’est malgré tout avec 18 de moyenne qu’elle termina sa scolarité. Un premier défi relevé avec brio !

Ses modèles : véritable source d’inspiration

Catarina a deux modèles : sa maman, femme forte, une battante, « je lui dois tout, c’est grâce à elle que je suis venue en France, elle répétait sans cesse que ce monde n’était pas fait pour les sots et que si je voulais réussir, je devais me battre ».

Son deuxième modèle, Elon Musk, fondateur de PayPal et de SpaceX, PDG de Tesla Motors, véritable figure qui révolutionne le monde du numérique. « Il prouve que l’on peut tout faire avec l’informatique ».

La cybersécurité, une révélation

Catarina évolue dans une famille d’ingénieurs ou d’entrepreneurs. Très vite bercée par l’ambition et l’envie de relever des défis, c’est l’affaire Snowden qui réveillera en elle une fascination pour la Cybersécurité. Comment peut-on infiltrer la vie des gens par un simple ordinateur ? C’est une véritable révélation. Elle décide alors de tout faire pour intégrer un cursus qui lui permette de travailler plus tard dans ce domaine.

Se donner les moyens de réussir

Pour y parvenir, Catarina décide de faire deux années de classes préparatoires, option PCSI/PSI, à Strasbourg. Elle a vécu cette période comme une période difficile mais enrichissante. Si elle avait déjà le gout du travail, cela lui a permis de développer son esprit de synthèse, sa concentration, sa rigueur, sa rapidité, ainsi que la gestion du stress lié à une quantité de travail importante.

« C’est du 8h/23h tous les jours et si on lâche, on décroche, et c’est impossible de raccrocher le wagon… »

Pendant ces deux années, Catarina s’est surpassée, avec toujours l’envie de mieux faire.

C’est en passant le concours e3a et en se rendant dans l’école qu’elle a connu l’ESIEA. Elle n’a pas hésité longtemps. L’ESIEA s’est vite imposée comme l’école d’ingénieurs qui lui permettait enfin de toucher du doigt son rêve : travailler dans la cybersécurité et percer les mystères la fascinant depuis les révélations d’Edward Snowden. La réputation d’excellence de l’enseignement en sécurité informatique, accréditée par l’ANSSI, a fait partit des points déterminants dans son choix.

 

A l’ESIEA, on est sans cesse confronté à l’innovation. Le laboratoire CNS/CVO et la disponibilité des profs a fini de me convaincre de rejoindre cette école d’ingénieurs. J’ai dû traverser beaucoup d’épreuves en venant en France, je me suis battue, j’ai beaucoup d’ambition, et aujourd’hui, je fais ce qu’il me plait !
Catarina De Faria Cristas, Lauréate du Trophée Excellencia 2017, 1A à l'ESIEA

« C’est un peu comme si j’avais gagné à la loterie »

Lorsqu’elle a appris qu’elle était l’heureuse élue du concours Trophée Excellencia 2017, Catarina a mesuré la chance qu’elle avait, consciente de l’incroyable opportunité que cela représente, elle remercie aujourd’hui l’ESIEA de lui permettre de poursuivre son rêve !