Espoirs Recherche Entrepreneur
 

Espoirs Recherche / Entrepreneur

L’ESIEA encourage ses étudiants à participer à ses activités de recherche, à réaliser des projets de grande envergure ou à se lancer dans la création d’entreprise.

Dès la fin de la 1ère année, les élèves de l’ESIEA ont accès aux projets des équipes de recherche de l’école : une opportunité que certains jeunes motivés et prometteurs ont saisie pour s’associer étroitement aux travaux des chercheurs.

Ces étudiants, appelés « Espoirs Recherche et Innovation », font l’objet, toute leur scolarité, d’un encadrement spécifique et adapté.

Le dispositif Espoir Recherche et Innovation

À l’ESIEA, la recherche fait partie intégrante de la pédagogie de l’école : les enseignants-chercheurs font découvrir leurs domaines de spécialisation dès le début du cursus, et les étudiants viennent naturellement découvrir leurs projets.

Grâce à ce dispositif sur mesure, les étudiants les plus doués ou les plus passionnés participent aux travaux d’une équipe de recherche de l’école (CNS /INSH), de l’exploratoire ARNUM, ou d’une entreprise partenaire menant un projet d’innovation en collaboration avec l’école.

Il s’accompagne obligatoirement de la fixation d’objectifs ambitieux de production et de valorisation externe (article, livraison/mise en production, exposition…)

 

Sebastien Girardat, étudiant ESIEASébastien GIRARDAT, étudiant en 4A, Espoir Recherche et Innovation – Confiance Numérique et Sécurité

Je me suis passionné pour les enjeux de la sécurité informatique, et j’ai orienté mes projets de recherche en ce sens dès ma 2e année. Très rapidement, j’ai été associé aux travaux des chercheurs grâce au dispositif Espoir Recherche et Innovation. Pour un étudiant de mon âge ce dispositif a constitué une opportunité incroyable, qui change tout dans mon CV. Mon travail a été très proche de celui d’un ingénieur-chercheur, avec beaucoup d’innovation et de valeur ajoutée !
Sébastien GIRARDAT, étudiant en 4A

 

Valoriser le potentiel humain, développer l’autonomie et le goût de l’innovation des étudiants

Baptiste, en dernière année sur le campus de Laval, s’est lui distingué en travaillant sur des projets de recherche dès sa 1re année. Venu découvrir l’ESIEA lors de ses Journées Portes Ouvertes, et avant même de faire son choix d’orientation après Bac, il est particulièrement marqué par la présentation d’Eric Filiol, Directeur de recherche Confiance Numérique et Sécurité de l’ESIEA.

« Eric Filiol m’a montré un point de vue intéressant, décalé, d’un chercheur qui avait pour credo d’apprendre à casser les codes pour comprendre leur fonctionnement. Il a tout de suite fait écho avec ce qui me plaisait, la sécurité informatique, et m’a donné envie d’en savoir plus. »

Passionné d’informatique, il a rapidement collaboré avec les enseignants-chercheurs en sécurité informatique, qui lui ont donné carte blanche pour mettre en pratique ses idées et les tester « grandeur nature ». Il s’est également distingué dès sa première année en terminant 3e du challenge PWN2KILL (conférence iAWACS 2010).

En décembre 2010, Eric Filiol n’a pas hésité à confier au jeune étudiant la responsabilité de présenter les travaux du laboratoire lors de 2 conférences internationales incontournables dans le domaine de la sécurité informatique. Baptiste est parti seul en Inde présenter ses travaux devant des experts réunis pour la conférence Malcon.

Baptiste a donc dès sa 2e année suivi ce parcours d’Espoir Recherche et Innovation, qui s’est traduit pour lui par « une grande liberté de créer » : « J’avais un bureau au sein du laboratoire, pourtant zone classifiée défense avec un accès limité. J’y ai apporté mes propres projets, et les chercheurs m’ont également associé aux leurs. »

À l’automne 2011, c’est en habitué que Baptiste est retourné en Inde, présenter au Malcon 2011 ses travaux sur les botnets, capables de prendre le contrôle d’ordinateurs à distance. Il a également publié, en collaboration avec deux autres étudiants de l’ESIEA, à un article sur le logiciel de bases de données Access, et ses failles qui permettraient de prendre le contrôle de l’ordinateur cible.

C’est la passion pour l’innovation et l’invention que l’ESIEA souhaite encourager par la création de telles opportunités : donner des ailes aux jeunes talents !

 

Développer l’envie d’innover et d’entreprendre fait partie des priorités de l’ESIEA. Elle s’est appuyée sur le dispositif « Espoir Recherche et Innovation », qui ouvre la voie de la recherche aux étudiants, pour lancer les « Espoirs Entrepreneurs ».

Le dispositif “Espoir Entrepreneur” s’adresse à des étudiants porteurs d’un projet et de la motivation
nécessaire pour envisager une création d’entreprise.

Le dispositif Espoir Entrepreneur

Un dispositif pédagogique adapté

Propre à l’ESIEA, le parcours Espoir Entrepreneur propose à des étudiants porteurs de projets une pédagogie sur mesure qui combine des enseignements spécifiques avec un emploi du temps adapté et un accompagnement par l’école, tout cela pour leur permettre de concrétiser leur projet. Ce travail, accessible aux étudiants les plus motivés dès la fin de la 3e année, est évalué et intégré dans la validation de leur cursus.

Un référent Entrepreneuriat membre de l’équipe pédagogique suit et coordonne ces actions et travaille à l’évolution constante des enseignements, qui intègrent des modules de formation complémentaires et innovants en plus des mineures de dernière année.

Épaulés de la création au lancement, les étudiants n’auront à terme pas seulement réalisé un projet personnel, ils auront également considérablement enrichi leurs CV en démontrant leur créativité, leurs capacités d’initiative et de management de projet.

Créer dans l’école les conditions de l’innovation et de l’entrepreneuriat

De manière plus large, l’ESIEA développe la pluridisciplinarité pour susciter cette créativité chez ses étudiants, et fonde sa pédagogie sur l’intégration toujours croissante de travaux coopératifs et de projets étudiants concrets.

Les initiatives en faveur de l’entrepreneuriat étudiant se sont multipliées : développement des lieux d’expérimentation et de créativité comme les incubateurs d’entreprises, entrée de l’ESIEA dans plusieurs écosystèmes favorisant l’innovation et l’entrepreneuriat, formation de la 1re « promotion » d’Espoirs Entrepreneurs…

L’ESIEA est ainsi membre de différents réseaux, et notamment de la French Tech : leur moteur, ce sont les entrepreneurs qui créent des startups, les font croître à l’échelle internationale, et qui se mobilisent aussi pour soutenir d’autres startups au sein de leur écosystème, notamment en leur faisant bénéficier de leur expérience.

« Les réseaux sont essentiels pour faire avancer un projet : créer une équipe, financer l’entreprise, obtenir les bonnes aides publiques, nouer des partenariats et accéder à ses premiers clients« , explique Valéry Farcy, enseignant référent Entrepreneuriat à l’ESIEA.

D’autres projets de création d’entreprise, accompagnés par ce dispositif, ont été lancés au sein du SchooLab de NUMA, un lieu d’expérimentation pédagogique « à la croisée des mondes académique, étudiant et entrepreneurial« .

De nombreux concours permettent ainsi aux tout jeunes entrepreneurs de présenter leur projet devant un jury de professionnels. Il existe aussi environ 5 000 systèmes d’aides institutionnelles, dont près de 2 800 en Ile-de-France par exemple. « Il ne faut pas hésiter à communiquer au plus tôt sur son idée. Ce qui compte, ce n’est pas l’idée, mais sa mise en œuvre rapide. »

Valéry Farcy, responsable du dispositif "Espoir Entrepreneur" de l'ESIEA

Notre rôle à l'ESIEA est de détecter, de former, de donner confiance, d'accompagner nos étudiants porteurs de projets. Dans un second temps il s'étend tout naturellement au soutien dans la création de leurs propres réseaux, dans leur participation à des challenges ou des concours qui leur feront gagner des fonds, mais aussi de la visibilité. Car ce statut d'Espoir Entrepreneur se traduit par une aide concrète, des moyens, et une envie de valoriser ces projets !
Valery Farcy responsable du dispositif