La 1ère année (L1)

La 1ère année à l’ESIEA a pour objectif d’amener les récents bacheliers scientifiques à prendre confiance en eux et en leurs capacités, et à confirmer leur vocation de futurs ingénieurs. Cette année de transition est un « concentré » des études d’ingénieur.

Objectifs Pédagogiques

Détail de la formation d'ingénieur du monde numériqueEn plus d’un socle solide en Sciences et Technologies, cette année de type “prépa intégrée” propose des méthodes de travail, des connaissances techniques et opérationnelles, et des projets en équipe. C’est une première année d’apprentissage du métier d’ingénieur et d’adaptation à un nouvel environnement humain et technique.

Cette année dénommée « cycle de transition » permet à chaque élève de découvrir et renforcer ses points forts, dans les matières scientifiques, en communication orale ou en travail d’équipe, et de prendre du plaisir à les partager et les développer avec les autres.

La L1 permet de structurer et d’approfondir les connaissances acquises en mathématiques et physique mais aussi d’aborder, dès les premiers jours, l’informatique et l’électronique. Elle se caractérise également par l’importance de la formation humaine, de la méthodologie et des travaux pratiques ou dirigés en petits groupes.

La 1re année à l’ESIEA introduit ainsi des méthodes de travail spécifiques aux études supérieures, avec une pédagogie basée sur des illustrations, une approche pluridisciplinaire par problèmes, l’application directe des cours et la réalisation de projets concrets : l’étudiant renforce son désir d’apprendre et ses connaissances scientifiques, par la mise en pratique des enseignements reçus.

Le programme scientifique est consacré à la maîtrise des mathématiques, outil de modélisation et de résolution de problèmes, et de la physique, orientée autour des thématiques du mouvement et de la transmission des informations.

Le programme d’électronique vise à découvrir cette discipline, branche technique de la physique, qui utilise des composants et matériaux particuliers pour traiter et matérialiser les informations numériques.

L’Atelier de Renforcement Numérique a pour objectif de développer l’agilité au calcul et le bon sens. Il permet d’acquérir des méthodes et outils opérationnels, au service de tous les enseignements techniques et scientifiques.

L’informatique, apporte les bases de la programmation aux élèves, qui découvrent le large spectre de ses applications par le biais de travaux pratiques, de projets et d’ateliers personnalisés.

Les projets robotique et électronique sont une découverte de l’essentiel du futur métier de l’ingénieur : elles sont réalisées en équipes et aboutissent à une réalisation concrète qui associe informatique, électronique, automatique et communication.

Un projet fil rouge sur le vol d’une fusée ou le fonctionnement d’un petit robot permet de mobiliser les connaissances de mathématiques, physique et électronique dans une démarche expérimentale et méthodologique.

Depuis 2014, PassESIEA 1, un dispositif spécifique pour faciliter l’intégration et la réussite des bacheliers STI2D, STL et ES (spé maths) est proposé, sur nos deux campus avec des moyens et un accompagnement adaptés à leur parcours.

Des séminaires de méthodologie et cours de soutien (mathématiques, physique, informatique) sont organisés toute l’année.

NB : A la rentrée 2017, l’ESIEA ouvrira une section internationale limitée à 40 étudiants pouvant se prévaloir d’un très bon niveau d’anglais (75% des cours scientifiques et de formation humaine seront enseignés dans la langue de Shakespeare).

 

La 2ème année (L2)

Objectifs pédagogiques

Cycle fondamental ESIEACe cycle de deux ans (L2 et L3) est également une initiation à la gestion de projet, à la rédaction d’un cahier des charges élaboré et cohérent, dans le cadre de premières réalisations concrètes, présentées par équipes.

Durant 2e année du cursus à l’ESIEA, les enseignements de Mathématiques et de Physique proposent des orientations applicatives tout en consolidant les bases du cycle de transition : application à l’image, à la cryptographie, émission et réception d’ondes.

Le programme d’Informatique permet d’approfondir l’algorithmique et la programmation, systématiquement mises en pratique en Travaux Dirigés.

L’enseignement des Systèmes se renforce et se fixe comme objectifs, l’analyse et la synthèse de systèmes logiques, l’analyse de l’architecture d’un système minimal, la modélisation et la réalisation de systèmes séquentiels à événements discrets.

La formation humaine est très présente dans cette première année du cycle fondamental au travers, notamment du Projet de Formation Humaine. Deuxième volet d’un projet initié en 1re année, il met l’accent sur la communication, grâce aux outils enseignés dans les cours d’expression : approfondissement des techniques de base de la communication écrite et orale, aussi bien dans la transmission (rédaction, exposé) que dans la réception de l’information (lecture, écoute active).

Ce module est enrichi par une approche des Sciences Humaines avec “l’Atelier des Sciences Humaines”. À l’issue de conférences données par des spécialistes, les élèves, encadrés par les conférenciers, réalisent des travaux originaux : pièces de théâtre, jeux culturels, expositions, etc.

Enfin, le projet scientifique et technique (PST2) de la 2e année est la première mise en pratique “grandeur nature” des compétences scientifiques et humaines des élèves : après avoir défini leur sujet et conçu le cahier des charges, les étudiants développent leur projet et présentent leurs réalisations en public.