Thématique 
My ESIEA 
Date
02 juillet 2018

Angélique BAILLE est étudiante en 3e année sur le campus de Paris de l’ESIEA et major de promo en 2016/2017. Elle est aussi sapeur-pompier volontaire dans un grand Centre d’Incendie et de Secours essonnien. Son implication au service des autres est valorisée dans son cursus à travers les Actions Promotion, Information et Communication (APIC). Elle témoigne de son engagement.

Un engagement au service de la population

« Déjà secouriste Chef d’équipe et de poste depuis 2014 dans une association à Paris, j’ai souhaité élargir mes compétences à la lutte contre l’incendie et aux autres missions de sécurité civile. Après plusieurs entretiens de recrutement et des épreuves sportives en 2016, j’ai été engagée comme sapeur-pompier volontaire, et affectée à un Centre d’Incendie et de Secours d’un effectif de 60 sapeurs-pompiers dont 2/3 de professionnels et 1/3 de volontaires, dans le Nord de l’Essonne, à Palaiseau. »

Parallèlement à ses études, Angélique a suivi 6 semaines de formations de secours aux personnes, d’opérations diverses et de lutte contre l’incendie, auxquelles s’ajoutent des manœuvres mensuelles pour bien maîtriser les techniques et le matériel. Ses missions opérationnelles sont variées et s’effectuent au cours de gardes de 12 ou 24 heures en caserne, qui comportent aussi des séances d’entraînement sportif quotidiennes pour maintenir une bonne condition physique.
En 2017, Angélique a consacré 600 heures annuelles à ses activités de sapeur-pompier volontaire.

« Je n’ai pu réaliser toutes mes formations initiales que grâce à mon école, l’ESIEA, et ses équipes qui encouragent et soutiennent les engagements citoyens des étudiants et m’a permis de m’absenter des cours, en les rattrapant ensuite. »

Si certaines missions des sapeurs-pompiers sont éprouvantes, beaucoup ont une issue favorable et permettent de sauver des vies, en équipe, comme en témoigne Angélique lors d’une intervention en automne dernier :
« Une conductrice de bus a appelé les secours car un de ses passagers ressentait une vive douleur dans la poitrine. Il fallait faire vite car il pouvait s’agir d’une détresse vitale. Arrivés rapidement sur place, nous réalisons un premier bilan : l’homme est prostré et conscient mais souffre beaucoup. Un infarctus est soupçonné. Parallèlement aux premiers gestes de secours, le Chef d’agrès appelle une équipe médicale, qui nous rejoint rapidement et stabilise l’état de la victime. Nous la transportons alors à l’hôpital où le chirurgien pratique aussitôt une intervention chirurgicale. Le médecin du SAMU nous informe que l’homme allait pouvoir vivre. La chaîne de secours initiée rapidement par la conductrice de bus et relayée par les services de secours et d’urgence a permis de sauver une vie. »

L’ESIEA soutient pleinement les engagements citoyens de ses élèves

En tant qu’étudiante et pompier volontaire, Angélique met au service des sapeurs-pompiers professionnels sa disponibilité principalement durant les week-ends et les vacances scolaires, et apporte aussi ses compétences dans le domaine du numérique aux sapeurs-pompiers de sa caserne.

« Mes activités de Sapeur-Pompier Volontaire m’apportent le sentiment d’être utile, m’apprennent à repousser mes limites, gérer mon stress, mes émotions et ma fatigue tout en étant réactive.
Ces activités sont en cohésion avec mon cursus d’ingénieure à l’ESIEA qui met en avant la Formation Humaine, et aussi avec mon projet professionnel de travailler dans la sécurité informatique afin de protéger les personnes et les biens contre les attaques numériques malveillantes. »