Thématique 
Débouchés 
Espoir Entrepreneur 
Date
26 avril 2016

Parmi les jeunes entrepreneurs de la French Tech aujourd’hui sur le devant de la scène, les Esiearques ne sont pas en reste : trois jeunes pousses créées par des diplômés de l’ESIEA entre 2012 et 2015 sont aujourd’hui très remarquées.

  Sunbirds : les drones solaires de Laurent Rivière et Benoni Martin (promotions 2009 et 2002)

Martin et Rivière, diplômé de l'ESIEA ont fondé Sunbird

Sunbirds est une start-up créée par Laurent Rivière et Benoni Martin en 2015 ; elle commercialise des drones solaires légers à voilure fixe, capables de voler une journée en continu, en manuel ou en automatique.

Après 4 ans de R&D, Laurent, Martin et Marc (le troisième associé), sont parvenus fin 2015 à l’équilibre idéal entre poids, endurance et prix avec le SB-4 Phoenix. Celui-ci dispose d’une réserve de 300 grammes de charge utile pour embarquer une large gamme de capteurs allant du multi spectral au thermique afin de répondre aux besoins de tous ses clients.

SunBirds startup créé par deux ancien de l'ESIEA « Une quarantaine d’applications sont ainsi possibles – précise Benoni Martin – surveillance pour l’armée, cartographie de précision pour des exploitations agricoles, inspection de lignes à haute tension ou de pipe-lines, etc. » Sunbirds propose aujourd’hui un service complet incluant le drone, le(s) capteur(s) correspondant aux besoins clients, ainsi que le(s) logiciel(s) de traitement et d’analyse des données collectées.

La production a démarré début 2016, avec pour objectif de produire en France (Toulouse) tout en exportant principalement en Amérique Latine, Afrique et Asie.

 

Algolia : au service des développeurs et cofondée par Nicolas Dessaigne (promotion 1999)

deux anciens Esiearque présentent Algolia

Nicolas Dessaigne et Julien Lemoine ont cofondé Algolia en octobre 2012 ; leur société fournit une API de Search qui, grâce à une interface de programmation SaaS, permet aux développeurs d’intégrer très facilement un moteur de recherche dans un site ou une application.

Plus besoin pour ces derniers de perdre des semaines à essayer d’implémenter un moteur de recherche dans leur propre application, Algolia s’en charge à leur place.

Avant de connaitre le succès qui est le leur aujourd’hui, les deux fondateurs ont du adapter leur produit vers une offre SaaS où la demande était plus grande. Basée sur deux sites, Paris et San Francisco, Algolia n’a cessé de croitre depuis 2013.

« Notre activité représente plus de 1300 clients payants, dans plus 100 pays et plus de 10 milliards de requêtes par mois sont traitées dans 36 data centers dans le monde » souligne Nicolas Dessaigne. Algolia a également obtenu 18.3 millions de dollars auprès du fonds d’investissement Accel Partners pour soutenir son développement dans le monde entier. En fort recrutement, Algolia compte aujourd’hui 47 personnes.

TapCards : une application pour revivre ses plus beaux souvenirs créée par Raphaël Lombard (promotion 2013)

ESIEA CES Tapcards, Raphaël Lombard en compagnie de Macron, pour présenter son entreprise de la French TechRaphaël Lombard, 26 ans, diplômé ESIEA et également titulaire du Mastère Spécialisé en Management Technologique et Innovation de GEM (partenaire de l’ESIEA), n’a pas attendu avant de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale avec TapCards, une application mobile qui permet d’offrir à ses proches une photo imprimée liée à l’album numérique de leurs souvenirs partagés.

Soutenu par le dispositif Espoir Entrepreneur de l’ESIEA, il a d’abord été lauréat du concours New Deal New Ideas de la région Auvergne.

Il était aussi il y a peu et pour la 2e année consécutive, présent au CES de Las Vegas en compagnie de la délégation française de la French Tech. TapCards y a été repérée comme l’une des 12 startups de la French Tech à surveiller de près.

 

Une culture ESIEA qui encourage l’innovation

Grâce à son dispositif « Espoir Entrepreneur », l’ESIEA s’emploie à détecter, former, donner confiance et accompagner ses étudiants porteurs de projets. Une action qui se concrétise également par un soutien dans la création de leurs propres réseaux et dans leurs participations à des challenges ou concours qui leur feront gagner des fonds, et de la visibilité.

ESIEA Espoir Entrepreneur« Depuis cinq ans, le dispositif Espoir Entrepreneur se traduit par une aide concrète, des moyens et enseignements adaptés, mais beaucoup de nos diplômés n’ont pas attendu ce dispositif pour créer leur entreprise ! L’intense activité au sein de l’école et la présence d’un réseau d’alumni très actif a toujours contribué et contribue encore au succès des Esiearques » précise Valéry Farcy, responsable du dispositif.

« Les Esiearques sont d’excellents ingénieurs, créatifs, innovants, et ne sont pas effrayés par les parcours universitaires et internationaux, ce qui leur ouvre beaucoup de portes et leur permet de grandes réussites dans des domaines variés. L’ESIEA accompagne ses étudiants individuellement en privilégiant une grande liberté d’entreprendre, c’est une des forces de son enseignement » ajoute Louis Jouann­y, Directeur Général du Groupe ESIEA.