Thématique 
Espoir Entrepreneur 
Date
19 septembre 2016

Un groupe d’étudiants sur un trottoir du Sentier à Paris. Parmi tous les magasins de vêtements se cache une structure bien particulière qui fait rêver de plus en plus de jeunes : le NUMA, l’accélérateur de startups.

Avant les étudiants rêvaient d'être consultants. Aujourd'hui ils rêvent d'entreprendre.
Yvan-Michel Ehkirch, Venture Capitalist & Advisor chez CapDecisif Management (ESIEA 1989)

Les élèves-ingénieurs de l’ESIEA ont la possibilité, en 4e année, de postuler pour le dispositif Espoir-Entrepreneur, qui leur offre un accompagnement pour la création d’une entreprise. 16 étudiants ont commencé leurs démarches lors de la rentrée 2016. C’est dans ce contexte que s’inscrit la visite du NUMA, et la rencontre des Esiearques avec Frédéric Oru, son Directeur du développement international.

Le NUMA est le premier accélérateur de startups en France, avec plus de 120 sociétés accompagnées depuis 5 ans. Il met à la disposition des entrepreneurs des locaux, une connexion internet ultra-rapide, du matériel, des connaissances et organise de nombreux événements de networking. Les étudiants de l’ESIEA ont pu visiter les différents espaces de coworking du bâtiment. Ils ont pu constater que la structure offre de la richesse humaine avant même l’aspect technique : au NUMA, les startups se nourrissent du dialogue et des rencontres entre les différentes expériences et spécialités des personnes qui s’y croisent.

Les Esiearques ont pu bénéficier de conseils sur la manière de se lancer dans l’aventure de l’entreprise. Le premier critère de sélection d’un dossier de startup pour une future incubation au NUMA est l’équipe. Composée de 2 personnes au minimum, 3 dans l’idéal, elle doit comporter un CEO, porteur de la vision du produit, un CTO, qui en sera le cœur technique, et idéalement un designer qui définira l’expérience utilisateur.

Frédéric Oru (également membre du Conseil d’Administration du Groupe ESIEA), a conclu cette visite avec deux recommandations à nos élèves-ingénieurs : aller à la rencontre de l’autre, et tester son projet auprès des utilisateurs avant même d’avoir une version finale du produit.

 

Les étudiants de l'ESIEA en visite au NUMA

 

Plusieurs startups ont déjà vu le jour grâce au mentoring du Dispositif Espoir-EntrepreneurWebypack (application de fidélisation pour les petits commerces), New & Now (site de e-commerce au Cambodge), Edeve (fabrication et commercialisation de reobots pour l’enseignement)…