Thématique 
Cap projet 
Date
29 septembre 2020

Mercredi 16 septembre se déroulait la soirée Cap Projet de l’ESIEA, grande école d’ingénieurs du numérique. Pendant environ trois heures, 50 entreprises ont présenté des projets qu’ils souhaitent confier à des groupes d’étudiants.

Le programme permet ainsi à ceux-ci de mettre en œuvre leurs apprentissages académiques en réalisant des projets réels, accompagnés par des mentors issus du monde de l’entreprise pour cette première prise de contact avec le monde professionnel. L’ESIEA présentait elle-même quelques projets pour son laboratoire de recherche, ses associations étudiantes ou même le fonctionnement de l’école.

 

 

Toute l’équipe des mentors était mobilisée pour mener 56 meetings entre 50 entreprises, labos, et start-ups d’une part, et plus de 250 étudiants de l’autre. La soirée Cap Projet est un speed-meeting qui permet aux commanditaires de pitcher leurs projets, aux étudiants de poser leurs questions et finalement de lister les projets qui les motivent le plus. Une occasion aussi pour les étudiants de mettre en œuvre leurs compétences relationnelles, un des facteurs-clés de réussite professionnelle.

Cette année, la réunion se déroulait en distanciel – coronavirus oblige – mais n’en a pas été moins fructueuse aux yeux de son organisatrice, Patricia Besset-Veziat. “Le lendemain, les étudiants constituaient leurs équipes et avaient ensuite toute la fin de la semaine pour exprimer leurs vœux projets, a-t-elle expliqué. Les projets débuteront dès le 28 septembre.”

L’école présentait ses propres projets : le directeur de la pédagogie, Jérome Da Rugna, a introduit un concept de classe virtuelle qui pourrait s’avérer futur proche dans le cas d’une poursuite de l’épidémie.

Oléna Skrypnyk, directrice de la communication, a souhaité la poursuite d’un projet initié en 2019, la conception d’un robot “assistant” pour les Journées Portes Ouvertes et les salons auxquels l’ESIEA participe. “Le gros point positif de ce robot, c’est qu’il parle à tout le monde !”, a-t-elle précisé.

Mais surtout, c’était l’occasion pour les entreprises de recruter des étudiants hautement qualifiés pour leurs projets. Axa, Azeo, Levana, Altran ont déposé des propositions de projets sur des sujets aussi divers que la Cybersécurité, l’alliance de l’IoT, l’IA et le Power BI, le développement d’outils autour de Salesforce ou de la X Reality au service du Système d’Information.

En bref, même sans le cadre prestigieux de la mairie du 5ème arrondissement, qui accueillait l’événement les années précédentes, la soirée Cap Projet de l’ESIEA a une nouvelle fois trouvé la formule pour associer le côté ludique au côté utile, et créé des collaborations au service de projets numériques.

 

Découvrez les projets de nos étudiant(e)s