Il est possible d’intégrer notre école d’ingénieurs de la 1ère à la 4ème année en admission parallèle. Les résultats de ces admissions sur titre sont prononcés au fur et à mesure. Quelques conseils pour bien se préparer.

Admissions parallèles ESIEAL’ESIEA ouvre son recrutement, de la 1ère à la 4ème année (L1, L2, L3, M1), aux candidats issus d’un cursus universitaire scientifique ou technologique ou aux bacheliers de l’année déçus de leur orientation sur le portail APB (procédure complémentaire).

Cette voie des admissions parallèles, où la sélection s’effectue sur dossier et/ou entretien, permet ainsi à une cinquantaine d’étudiants de rejoindre les différentes promotions d’élèves ingénieurs.

C’est la voie idéale, par exemple, pour ceux qui ne sont pas fait pour les classes préparatoires ou n’ont pas voulu se lancer directement après le bac dans une formation d’ingénieur en 5 ans.

Les admissions parallèles à l’ESIEA permettent de construire un parcours ingénieur après un premier diplôme universitaire, et facilitent les réorientations. Les admis sur titre, plus habitués à travailler sur du concret que leurs camarades de classes préparatoires, par exemple lors de travaux pratiques, réussissent souvent très bien à l’école. Autre exemple, ceux qui viennent d’une première année de médecine ou de classes préparatoires ont pour eux l’avantage d’avoir développé une très bonne capacité de travail qui facilitera leur mise à niveau et intégration dans l’école.

Important
Conformément aux règles de la CTI, il n'y a pas d'admission possible en 5e année (M2). Pour chaque cas particulier, reportez-vous aux autres sections de notre rubrique ''Admissions''.

Parcours atypique apprécié… Pourvu de savoir valoriser ses compétences !

Premiers conseils aux candidats par les admissions parallèles : soigner son dossier et sa lettre de motivation ; se renseigner sur l’école et ses spécialités ; penser à demander des lettres de recommandation à ses enseignants, ou à joindre, par exemple, les autres diplômes ou certificats obtenus par ailleurs – un bon score au TOEIC par exemple.

Mais l’étape la plus importante reste l’entretien de motivation : à cette occasion, même si les jurys sont habitués au « stress du candidat », il faut impérativement avoir une idée claire des raisons pour lesquelles on postule à une école plutôt qu’à une autre, et réussir à montrer qu’on a le potentiel pour s’épanouir en école d’ingénieur. La voie des admissions parallèles reste accessible pour les étudiants motivés, qui veulent réussir un cursus ingénieur !