Thématique 
Recherche et innovation 
Date
24 juillet 2019

Chaque année, le laboratoire LDR (Learning, Data & Robotics) du campus de Paris de l’ESIEA accueille des étudiants pour travailler sur des projets d’Intelligence Artificielle, de Robotique ou encore d’architecture des ordinateurs.

Alexis Cuvillier, Amaury Marechal et Adrien Maitre, étudiants en 4ème année nous en disent un peu plus sur ce stage un peu particulier qui leur permet pendant 4 mois de travailler sur un projet qui les intéresse et leur apportera beaucoup techniquement.

Mais, qui sont ces étudiants ?

Alexis Cuvillier

Amaury Marechal

  • Etudiant en filière Systèmes Embarqués
  • Recrutement: directement par Lionel Prevost (Directeur de Recherche du laboratoire LDR)
  • Tuteur: Aurélia Deshayes,
  • Objectif du stage: Etudier les interactions entre deux personnes grâce à de la détection et l’analyse d’émotions faciales (mouvements de la bouche, des yeux…), en utilisant des Réseaux de Neurones (algorithme d’Intelligence Artificielle).
  • Applicable dans la vie de tous les jours par exemple à un groupe d’étudiants, dans l’optique de savoir s’ils ont compris les concepts présentés par l’enseignant.

Adrien Maitre

  • Etudiant en filière Systèmes Embarqués
  • Recrutement: suite à un mail qui proposait un stage au laboratoire LDR
  • Tuteur: Alexandre Brière
  • Objectif du stage: Perfectionner une architecture de processeur pour améliorer le système de communication et ne plus passer par des connexions filaires mais par de la Radiofréquence, ce qui permet une optimisation des calculs.
  • Applicable aux robots, fusées, ordinateurs…

 

En général, le stage technique de 4ème année porte sur un projet que l’étudiant a vu en cours durant son année scolaire. Dans leur cas, Amaury, Alexis et Adrien ont eu à travailler sur quelque chose de totalement nouveaux pour eux, ce qui leur a demandé d’effectuer un état de l’art pour étudier ce qui existe déjà, ce qui a été testé, ce qui fonctionne ou non…

Ils retiennent de ce stage une très bonne expérience, et mettent en avant la plus-value qu’il leur apportera pour trouver le stage de validation d’études de 6 mois l’année prochaine. Ils ont beaucoup aimé l’autonomie accordée dans la réalisation de leur mission.

Rappelons que tout le monde peut postuler pour travailler au laboratoire grâce au dispositif Espoir Recherche, les conditions principales étant d’être motivés, curieux et d’avoir un très bon niveau académique.

Un stage au labo 4ème année peut déboucher sur un projet XL en 5ème année (publication d’un papier et recherche).

 

Découvrez les projets du Laboratoire LDR