Thématique 
Débouchés 
International 
Date
19 septembre 2017

De retour d’un séjour de 2 mois au Japon, Iris, étudiante en 4A sur le campus de Laval de l’ESIEA, revient sur son parcours et son projet de carrière dans le domaine des jeux vidéo. Elle est déjà retenue pour suivre l’année prochaine, un semestre d’études à Glyndwr, un de nos partenaires qui propose des formations adaptées à sa passion.

De retour du Japon, Iris suivra bientôt un semestre d’études à Glyndwr orienté autour de la création de jeux vidéo

 

Iris, étudiante de 4A du campus de Laval de l’ESIEA sent qu’elle a une carte professionnelle à jouer….Pour elle ce sera dans le domaine des jeux vidéos ! Son parcours académique antérieur ne la prédestinait pas, mais elle au contraire assure que c’est ce qu’elle a toujours voulu faire.

Issue d’une terminale S, après deux ans de classes préparatoires MP à CPE Lyon, elle choisit l’ESIEA suite au concours e3a autant pour son ouverture internationale que pour sa vie étudiante. Aujourd’hui, elle essaye de construire son parcours autour de ses deux passions : les voyages et les jeux vidéo.

Iris Voyage au japon, a pour but de devenir game designeuse, jeux vidéo

Iris a pour projet de devenir game designeuse. Pour elle, une école d’ingénieurs en sciences et technologies du numérique telle que l’ESIEA lui permet de développer les compétences requises pour comprendre chaque étape de la création d’un jeu vidéo.

Elle peut ainsi acquérir les connaissances techniques, scientifiques et managériaux du milieu virtuel.

Après une première année à l’ESIEA, elle participe au projet d’« Horizon Japon » en partant deux mois en séjour linguistique au Japon.

Elle choisit ensuite, pour spécialiser sa formation technique de postuler pour un Erasmus+ d’un an à Glyndŵr, une université galloise partenaire de l’ESIEA. Durant sa 2ème année de cycle ingénieur, elle suivra donc une formation approfondie dans la création de jeux vidéo (modélisation 3D, sound/level/game design …) au pays de Galles.

A son retour de Glyndŵr elle projette de suivre la Majeure Réalité Virtuelle pour sa dernière année d’études à l’ESIEA. Avec les compétences qu’elle aura acquises au cours de ses deux ans de prépa et trois ans d’école d’ingénieurs, elle souhaiterait effectuer son stage de fin d’études au Japon dans une entreprise qui développe des jeux vidéo.

Faire le choix d’une école d’ingénieurs c’était, pour elle, choisir une ouverture sur le monde. C’était mettre un premier pied hors du cadre scolaire tout en assurant une formation équilibrée et variée avec une base scientifique solide.

Au Japon le jeu n’est pas réservé aux enfants, il est ancré dans la culture populaire. J’aimerais découvrir leur façon de concevoir ce média en m'appuyant sur mes compétences d'ingénieur.
Iris, étudiante de 4ème année de l'ESIEA

 

  • Iris Voyage au japon, a pour but de devenir game designeuse